Pisciculture dans un système à circuit fermé

Un bioréacteur efficace est synonyme de bien-être et de croissance rapide des poissons

Le fonctionnement d’une installation de recirculation de l’eau repose sur le maintien de l’eau à une température constante optimale pour la croissance du poisson tout au long de l’année. Dans une installation de recirculation de l’eau, le taux de croissance du poisson et la qualité de l’eau peuvent être optimisés en fonction des espèces élevées.

Pour une bonne efficience économique de l’installation, la quantité de biomasse issue des poissons présente dans l’installation doit être maintenue à un niveau aussi constant que possible tout au long de l’année, afin que le produit fini puisse être mis sur le marché à un taux constant.

Le système est mesuré en fonction des plus grandes quantités d’alimentation, de croissance et de produits métaboliques du poisson. Cela requiert une bonne planification de la production et des équipements.

Les installations de recirculation d’eau sont particulièrement adaptées aux régions où la quantité d’eau disponible ou sa température limite les activités de pisciculture. La culture par recirculation d’eau rapproche la production des aliments des consommateurs et réduit ainsi le circuit de livraison.

Les bioréacteurs Clewer ont fait l’objet d’essais pratiques en laboratoire pour les poissons d’eaux froides (13 à 18 °C) et d’eaux chaudes (18 à 22 °C).

clewer_fish-farming

Le filtrage biologique constitue une part importante du filtrage

Le système de recirculation accumule de l’ammonium issu du métabolisme du poisson. Une partie de l’azote contenu dans l’alimentation des poissons passe du volet de refroidissement à l’eau en recirculation sous forme d’ammonium. L’ammonium libéré, dont la part dans la quantité totale d’ammonium dépend du pH de l’eau, représente un danger pour le poisson, même à faibles quantités.

L’azote peut être transformé en une forme moins dangereuse à l’aide d’un traitement biologique. Cela est réalisé par le biais d’une nitrification (aérobie) en changeant d’abord l’ammonium en nitrite, puis en nitrate avec le bioréacteur.

L’eau est changée dans le système afin que le niveau de nitrate reste optimal, en fonction des espèces de poisson. Si le rapport de recyclage de l’eau est élevé et que la quantité d’eau changée est faible par rapport à la masse totale d’eau, un réacteur de dénitrification est installé dans le système afin d’éliminer l’azote dans des conditions anoxiques également. Le réacteur réduit les nitrates en azote gazeux et le libère dans l’air.

L’efficacité de la purification biologique dépend d’un certain nombre de conditions physiques et chimiques. L’efficacité du filtrage biologique dépend de la quantité et des espèces de bactéries se développant à la surface du filtre et de leur capacité à utiliser l’ammonium entrant dans le filtre.

Chaque cible est unique

La source d’eau et le poisson élevé sont sélectionnés spécifiquement de façon à ce que le concept de l’installation soit optimisé en fonction des conditions existantes. La conception est particulièrement attentive au bien-être des poissons, à la qualité de l’eau et à la rentabilité de l’installation.